Ecrit par Gooddick le 9 novembre 2015 à 1h00

Le premier jeu Call of Duty arrive sur nos machines en 2003 grâce aux développeurs de chez Infinity Ward. Le succès est total et la franchise va subir un essor assez exceptionnel pour un FPS. La grande lancée arrivera avec le premier Modern Warfare qui donne un cachet repris maintes et maintes fois dans les FPS modernes. Depuis la franchise a connu des hauts et surtout des bas. Sur l'ensemble des forums du net, il y a toujours un bashing constant sur la franchise. Pourquoi ? On ne peut pas résumer ce phénomène si facilement mais c’est surtout un ras-le-bol de voir un jeu se répéter quasi à l’identique année après année. Activision a bien retenu le proverbe : "On ne change pas une recette qui marche".

Au niveau des performances, sur ma configuration (i5 3570K OC 4.2 Ghz / 970 GTX / 8 Go de RAM), le jeu tourne quasi sans aucun souci. Certes, le lancement a été chaotique entre l’impossibilité de jouer, les bidouilles et la connexion impossible au réseau du jeu... Les premières heures m’ont fait grincer des dents. Avec presque toutes les options d’activées au maximum (sauf les textures : une carte graphique avec 6 Go de Vram est nécessaire), le jeu tourne à 75 fps constants. D’ailleurs, ce Black Ops III est doté d’une multitude d’options graphiques :

   

On regrettera deux choses : l’absence d’un fov pour l’ironsight et l’impossibilité de régler la sensibilité ADS. En revanche de nombreuses personnes avec des configurations beaucoup plus restreintes font part de problèmes pour faire tourner correctement le jeu. Vérifier bien que votre configuration est supérieure à celle requise. Il est important de noter que le jeu est plus dépendant du GPU que du CPU.

Passé le côté technique, Call of Duty : Black Ops III ne se fout pas de notre gueule. Des serveurs dédiés (mais pas de server browser), une campagne jouable en coop jusqu'à quatre joueurs (compter six à huit heures de jeu), un mode freerun qui vous permet de faire une course d’obstacles, un mode zombies jouable à plusieurs et enfin un multijoueurs avec onze cartes. À titre de comparaison, c’est beaucoup plus que ce que va proposer Star Wars : Battlefront. Et ce Call of Duty est hautement plus fun que ce que nous avons pu tester de ce Battlefront. La plupart des cartes sont biens pensées : il n’y a pas de spawns complètement débiles comme on peut en voir dans Battlefield 4, les environnements sont variés, plusieurs passages ont été pensés pour du wallrun… Ce déplacement est nettement moins bien intégré aux cartes que dans TitanFall mais il reste plaisant à utiliser pour surprendre l’ennemi. Le gunplay reste fidèle à ce qu’on voit habituellement dans la série : simple mais efficace.

Du côté du netcode rien à redire, les serveurs dédiés et le matchmaking font plutôt bien leur travail. La compensation du lag est bien présente mais reste très légère comparée au moteur Source. Le seul point négatif est que certains modes de jeu ne sont absolument pas joués comme le CTF. La plupart des joueurs sont sur du TDM ou de la capture de points.

Je n’avais pas acheté un Call of Duty depuis Black Ops premier du nom, c’est un plaisir de retourner sur cette franchise. Il est évident que le jeu n'est pas révolutionnaire, qu'il n'apporte pas un multijoueurs asymétrique avec une tonne de nouveautés... Néanmoins, Black Ops III est rapide, fun et c'est un bon défouloir. Pour vous donner une idée de ce que donne le jeu en TDM, j'ai réalisé une vidéo sans prétention (ne faites pas attention aux deux lags, ma connexion a fait des siennes) :



Laisser un commentaire
comments powered by Disqus